Délégation d’assurance : Que doit-on savoir à propos ?

Après avoir contracté un prêt immobilier, la loi vous oblige à souscrire une assurance pour vous couvrir au cas où vous ne seriez pas en mesure de rembourser. Dans la mesure où vous choisissez une assurance autre que celle de votre banque, on parle alors de délégation d’assurance. Découvrez dans cet article, ce qu’il faut savoir avant de faire votre choix.

En quoi consiste la délégation assurance ?

La Délégation assurance consiste pour l’emprunteur à contracter une assurance auprès d’un établissement autre que la compagnie qui lui accorde le prêt. Avant 2010, les banques avaient le monopole en ce qui concerne les assurances emprunteurs. Elle oblige à souscrire à un contrat d’assurance qu’elle propose. Avec l’arrivée de la Loi Lagarde apparue en juillet 2010, vous avez la possibilité de souscrire à un autre contrat d’assurance que celui proposé par votre établissement de crédit. Pour en savoir davantage sur cette loi, visitez ici.

Avantages de la délégation assurance

La Délégation d’assurance permet aux emprunteurs de bénéficier d’une liberté en trouvant le meilleur contrat d’assurance emprunteur. En comparant le prix des offres, les assurances individuelles disposent de nombreux avantages contrairement aux contrats imposés par les banques. D’abord, le premier avantage porte sur le prix. Les marges que les banques octroient sont plus dispendieuses que celles des établissements indépendants. En plus de cela, elle augmente en raison du fait que les organismes prêteurs accusent de rentrer financières avec leurs crédits.

Ensuite, le deuxième avantage porte sur les garanties. L’emprunteur a la possibilité de choisir des options supplémentaires comme la garantie IPP. Ainsi, cela vous protège des risques de santé qui pourraient survenir et empêcher le déroulement de votre prêt immobilier.

Délégation assurance : les obligations de l’emprunteur et de la banque

L’emprunteur doit respecter l’égalité des garanties entre les deux parties (les deux contrats d’assurance). L’équivalence des garanties porte sur trois points dont les cas de perte d’emploi, l’invalidité de l’emprunteur et son décès. Il est donc primordial pour l’emprunteur de bien faire les comparaisons des offres d’assurance avant de faire un choix.