À la découverte du requin Mako

De nombreux mammifères vivent dans les cours d’eau. Parmi ces animaux de toute beauté, on retrouve les requins qui passionnent les humains, même s’ils peuvent être dangereux. Le requin Mako qu’on peut classer dans cette catégorie est un animal vraiment surprenant sur différents plans.

Présentation du requin Mako

Beaucoup plus connu sous le nom de requin-taupe bleu, le requin Mako appartient à la famille des Lamnidae. Pour en savoir plus sur les requins en particulier et sur les mammifères en général, cliquez sur le lien.  Ce requin est reconnaissable par sa double coloration.

En effet, alors qu’en dessous il est blanc, le dessus de l’animal est plutôt de teinte bleu nuit. Les espèces les plus grandes atteignent une taille maximale de quatre mètres.

Ce requin peut vivre dans une grande zone des mers et des océans. Il peut rester à la surface ou nager jusqu’à 740 mètres de profondeur. S’il réussit de telles prouesses, c’est parce qu’il est doté de nombreux atouts pour la respiration et la course.

En effet, ce maquereau dispose de fentes branchiales très larges et d’une forme fuselée. Cette dernière lui permet d’être très dynamique dans l’eau et de chasser facilement ses proies.

Il se nourrit principalement des poissons pélagiques, dans cette catégorie on retrouve des espèces comme les thons. Le requin Mako peut également consommer des céphalopodes et d’autres requins plus petits.

Le requin Mako : une espèce menacée

Doté de nombreux atouts qui lui permettent d’avoir une vitesse de pointe de 70 km/h, le requin Mako demeure néanmoins, une espèce menacée. En effet, la viande de cet animal est particulièrement appréciée en cuisine.

Ceci serait sûrement dû à la forte ressemblance de ce maquereau au thon. Néanmoins, au niveau de la peau, le requin-taupe bleu est beaucoup plus clair. Cet animal est aussi vu comme un trophée par les pêcheurs amateurs. Tout ceci a entraîné une pêche massive qui fait désormais planer le doute d’une extinction.